Articles scientifiques, coach sportif lyon, ro-mise en forme, sport, entraineur personnel, force

TD 1 Force

Différentes études rapportent qu’il pourrait exister une différence entre la force développée indépendamment et simultanément par les extenseurs du genou. Il faut entendre par là que la somme des forces développées indépendamment par la jambe droite et gauche ne correspond pas à la force développée par les deux jambes simultanément.  

 

Ce phénomène est appelé le déficit bilatéral.

 

Ce constat s’est vérifié après un test d’évaluation pratique. Le graphique suivant résume les résultats obtenus sur un mouvement de musculation spécifique pour mesurer la force des quadriceps :

 

 

 

 

Ce déficit pourrait s’expliquer par une diminution des stimulations des unités motrices, sans doute dû à l’inhibition d’un mécanisme de protection. A terme, la force totale développée diminue. (D’après Christianne Pereira Giesbrecht Chaves, Cláudia Porto Corrêa Guerra, Silvia Regina Gonçalves de Moura, Antonio Izidoro Vieira Nicoli, Idemar Félix and Roberto Simão... Bilateral deficit in leg flexion and extension and elbow flexion movements”)

 

On peut cependant avancer que ce déficit ne s’observe pas chez tous les individus. Selon Howard et  Enoka  certaines personnes développeraient une plus grande force bilatéralement que la simple somme des forces développées indépendamment.


2. En athlétisme, on peut sereinement dire que tous les groupes musculaires sont sollicités à un moment donné. En revanche si l’on s’attarde plus particulièrement à la discipline d’endurance, on remarque bien évidemment une prépondérance de sollicitation pour les membres inférieurs.

 

Cette étude en laboratoire montre quel muscle est sollicité en fonction de la phase de course dans laquelle on se situe :

 

On retrouve donc logiquement les muscles extenseurs de hanche lors de l’appui (fessiers, ischios), le grand groupe musculaire extenseur du genou : les quadriceps…

 


Le tableau suivant résume plus en détails l’activité de ces différents muscles, leurs types de contractions en fonction de la phase de course :

 

Ces résultats ont été obtenus par Bruno GAJER, Jacques QUIEVRE, Christian MILLER

« Equipe d’aide et de conseil en Renforcement Musculaire I.N.S.E.P. Paris »

 

 

3. Au regard des tests réalisés, seul 2 pourrait convenir pour un travail de renforcement chez un coureur de fond. Cela concerne évidemment les tests de max de leg-extension et de leg-curl.

 


Pour proposer d’autres tests, il faut toujours garder ceci en tête :

 

4. En athlétisme, et principalement en endurance, les contractions musculaires importantes sont d’ordres pliométriques comme par exemple pour le soléaire et les jumeaux (extenseur de cheville).

 

Remarque : se référer au tableau « description des actions musculaires de la foulée » (2.)

 

La quantité de force à développer voir « à résister » peut être élevée puisqu’on retrouve lors de l’appui unilatéral une force maximale théorique de 198Kg pour un coureur dont on ignore la masse.

 

 

 

Ces résultats ont été obtenus par Bruno GAJER, Jacques QUIEVRE, Christian MILLER

« Equipe d’aide et de conseil en Renforcement Musculaire I.N.S.E.P. Paris »

 

 

 

5. Changeons à présent de discipline pour passer au lancer de javelot. Ici, le facteur de performance réside principalement dans la vitesse d’éjection de l’engin. Celle-ci se doit d’être la plus élevée possible suite à diverses coordinations intramusculaires et intermusculaires…

 

 

 

 

Cette étude a été réalisée par Menzel, (1989) et il y explique que la vitesse d’éjection du javelot enregistrée est comprise entre 28 m/sec  et 30 m/sec pour des lanceurs de niveau mondial.

 

 

Sur la courbe ‘force vitesse’ on se situe donc complètement à l’extrême droite. La force à développée lors du jet par les muscles élévateurs du bras (deltoïdes, triceps brachial) abducteurs de l’épaule (pectoraux, deltoïdes) et adducteurs de l’épaule (deltoïdes, sus épineux)… est faible mais la vitesse est extrême.

 

Remarque : Les 5Kg représente la masse de l’engin (800g) et celle du bras lanceur qu’il faut déplacer également

 

 

 http://mon-coach-sportif-lyon.com

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×